Parier sur les possibles dans les maladies neurodégénératives atteignant la conscience : un défi éthique

Plutôt que de se fixer sur les pertes, il faut oser faire le pari des capabilités des patients atteints de la maladie d'Alzheimer. C'est ce que propose le docteur Christian Tannier, neurologue LIRE LA SUITE

Du consentement dans la maladie d'Alzheimer : aux confins de l'humain, l'éthique

 Les concepts d'autonomie et de consentement sont difficiles à manier en gériatrie, notamment chez les patients atteints d'une maladie neuro-dégénérative comme Alzheimer. Le docteur Véronique Lefebvre des Noettes, psychiatre du sujet âgé, défend pourtant la présomption de compétence LIRE LA SUITE